Sereines Yvelines

Yvelines, capitale du cheval

Balade en cheval
Horse In The City

Terre équestre par excellence, les Yvelines accueillent petits et grands cavaliers toute l’année pour la pratique sportive ou le loisir. Ses nombreux haras, centres équestres et espaces naturels raviront les férus d’équitation ou amateurs de balades à dos de cheval et bientôt, les athlètes olympiques.

Les Yvelines jouissent d’une tradition cavalière héritée de la chasse à courre dans les forêts domaniales de Marly, Saint-Germain ou encore Rambouillet, qui étaient parcourues au 17e siècle par les rois, reines et leur cour tels que la Duchesse d’Uzès. Trois cents ans plus tard, le département perpétue cette culture du cheval au sein de ses 200 centres équestres, écuries et hippodromes. 

Riche en forêts et en plaines, le territoire fait le bonheur des cavaliers et leur monture qui disposent de 450 km d’itinéraires de randonnée équestre. Ce cadre exceptionnel est structuré autour de huit grandes boucles, des circuits aux balises oranges inscrits au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnée). Parmi elles : 

Retrouvez d’autres idées de balades à cheval accompagnées ou non en cliquant ici. 

Les Yvelines à cheval sur le tourisme équestre 

Sillonner le territoire Yvelinois au son des sabots de vos chevaux, c’est possible en louant un cheval dans un centre équestre dédié , ou à dos de votre propre monture. Le tourisme équestre permet d’observer et apprécier le paysage à une allure de 5 à 8km/h, au plus près des haras, forêts et sites touristiques d’intérêts. Pour plusieurs jours en itinérance, il existe des aménagements spécifiques pour l’accueil des chevaux aux abords des boucles équestres. Comme apogée du tourisme équestre yvelinois, le Haras des Bréviaires a accueilli en 2019 l’Equirando, le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre, réunissant 1000 cavaliers et 700 chevaux pour trois jours d’animations autour de la randonnée équine. 

Pour allier histoire et nature, empruntez la route européenne d’Artagnan à cheval ou en attelage sur les traces du célèbre mousquetaire qui a parcouru l’Europe à cheval au service du roi Louis XIV. Cet itinéraire, spécialement conçu pour les cavaliers, relie Lupiac en Gascogne, à Maastricht au Pays-Bas, en passant par les Yvelines (plus d’infos ici).

Enfin, le département sera bientôt traversé par le Tour d’île de France à cheval, un itinéraire de balade tout autour du périphérique dont 120 km parcourront les Yvelines, de Saint-Arnoult au sud à Gommecourt au nord. Ce futur itinéraire équestre a pour ambition d’affirmer l’existence de l’activité équestre dans le tourisme rural et vert mais est encore au stade de projet, selon Anna Geist, référente du tourisme équestre au Comité départemental d’équitation des Yvelines

Une pratique sportive développée 

Avec plus de 21 000 licenciés répartis dans ses 200 centres équestres, les Yvelines sont le premier département équestre de la région et le deuxième de France en nombre de pratiquants. Le département accueille également de nombreuses compétitions chaque année : CSO, CCE, dressage, TREC, comme le Jumping International du Château de Versailles en 2017. 

Aujourd’hui, on peut encore aller admirer des courses hippiques dans les mythiques hippodromes de Maisons-Laffitte et de Rambouillet qui accueillent les jockeys et leur monture depuis plus de 100 ans. L’hippodrome est aussi un lieu agréable de promenade et de loisirs tout en restant au plus près des chevaux. 

Si les Yvelines n’égalent pas leur voisine la Basse-Normandie en termes d’élevage et de dressage, la pratique de l’équitation reste très développée en accueillant tous les ans des cavaliers professionnels de haut niveau. A cet égard, centre d’entraînement pour chevaux de courses de Maisons-Laffitte recevait, avant la crise sanitaire, 80% de cavaliers et chevaux étrangers. 

Balade en cheval

Versailles, future capitale du cheval pour les Jeux Olympiques 

En 2024, direction les Yvelines pour les cavaliers du monde entier, et au pas de course ! C’est à Versailles, au cœur du parc du château, que se tiendront les épreuves de saut d’obstacles, de dressage ainsi que de concours complet lors des Jeux Olympiques.  

« Versailles est un endroit magique pour accueillir les JO, car c’est un peu une capitale du cheval »  énonçait Phillipe Rozier, cavalier médaillé d’or aux Jeux Olympiques 2016 de Rio. En effet, la cité royale hérite d’une tradition équestre de longue date, comme en témoignent les Petites et Grandes Écuries créées sous Louis XIV, dans lesquelles on peut d’ailleurs assister à des spectacles équestres proposés par l’Académie équestre nationale du domaine de Versailles. 

L’accueil des Jeux contribuera au rayonnement international des centres équestres Yvelinois qui se proposeront comme centres d’entrainements dès 2022. Ils confirment que les Yvelines constituent une véritable terre de cheval, dévouée aujourd’hui à une pratique de l’équitation…galopante !